0

L’Inde, une nouvelle menace pour la Chine ?

Depuis ces dernières décennies, l’économie de la Chine inspirait toujours l’attention du monde entier, grâce à sa croissance économique rapide. On entend parler souvent que la Chine est au premier plan alors que l’Inde est en arrière-plan de la scène internationale, ou de la fable du lièvre chinois et de la tortue indienne.

Certes il n’y a qu’une chose qui ne change jamais, c’est le changement. En 2015, l’Inde a pris le relais avec un taux de croissance annuel du PIB de 7.6 % dépassant celui de la Chine et figurant au premier rang dans la scène économique internationale, et puis cela suscite une discussion vive, donc de plus en plus d’économistes ne peuvent pas s’empêcher de comparer l’économie de la Chine avec celle de l’Inde, et de supposer la tendance économique des deux pays. Même certains trouvent que l’Inde sera un puissant ennemi pour la Chine. Est-elle une menace pour l’économie chinoise? En ce qui me concerne, l’essor économique de l’Inde donne juste une impulsion positive pour la Chine qui en profitera pour exploiter plus d’avantages concurrentiels de la nation. Le développement économique d’une nation dépend principalement de la stratégie, la réforme et l’innovation, mais pas l’attitude hostile. En tant que membres des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud), la relation bilatérale doit s’améliorer.

2016-11-23_1459

Nul doute que l’Inde a un brillant avenir en perspective. Elle possède beaucoup de potentialités dans plusieurs domaines, il y a un large espace pour la croissance.

En premier lieu, le dividende démographique montre un grand avantage pour l’Inde. Elle est le deuxième pays le plus peuplé, juste derrière la Chine, et selon les estimations de l’ONU, la population indienne devrait dépasser celle de la Chine en 2028 pour devenir la nation la plus peuplée du monde. L’Inde peut bénéficier bien de ressources en main-d’œuvre abondantes et attirer des investissements étrangers. Surtout à l’occasion de la fin du dividende démographique chinois et de l’apparition de vieillissement de la population.

Donc c’est vraiment un âge d’or pour développer son économie. Pour cela le gouvernement indien a pris une série de mesures, par exemple, une « libéralisation radicale » des investissements étrangers en Inde pour faire du pays « le plus ouvert du monde aux investissements directs étrangers » (IDE). Le gouvernement indien a annoncé le nouveau slogan du Make in India, véritable réplique du Make in China triomphant des années 2000. Jusqu’à maintenant elle a déjà obtenu certains effets positifs : Soft Bank a vendu des actions du groupe Alibaba pour investir des capitaux dans le marché indien. De plus, Apple a également décidé de lancer un programme de développement en Inde, ainsi que Microsoft, qui voudrait aussi entrer dans le marché indien. Cette série de mesures apaise dans une certaine mesure la préoccupation de l’emploi des jeunes indiens.

En deuxième lieu, l’Inde peut approfondir les domaines avancés, comme la pharmacie et l’informatique. C’est un pays qui est fort en production de médicaments de bonne qualité et à un prix moins élevé. En effet, son tourisme médical attire de nombreux patients à venir en Inde chaque année pour recevoir leur traitement. En outre, elle est le premier exportateur mondial de services informatiques. Selon les statistiques, l’industrie des TI indienne est en plein essor ces dernières années. Il est à noter que les exportations de logiciels indiens augmentent annuellement à un taux de 60%. En 2000, les exportations totales de logiciels de l’Inde ont atteint 6,2 milliards de dollars américains, ce qui représente de 14% du total des exportations de l’Inde (44 milliards de dollars américains). Tout cela prouve que l’Inde a accumulé beaucoup d’expérience dans ces deux domaines, et qu’elle a de grandes potentialités afin de se développer, donc il faut bien profiter de ces conditions favorables en ajoutant plus d’investissements gouvernementaux et de support d’état pour consolider son statut sur ces domaines et développer l’économie de la nation.

En troisième lieu, l’Inde bénéficie d’une excellente position géographique. Grâce à son long littoral, elle peut faire du commerce maritime plus facilement par rapport à la Chine, et obtenir plus d’opportunités de coopération avec d’autres pays. Par ailleurs, la distance pour importer du pétrole est plus courte que celle de la Chine. Si l’Inde bien saisit cet avantage pour accroître son économie des régions littorales, elle obtiendra davantage de progrès. De plus, elle doit renforcer la force des marines militaires afin d’assurer la sécurité nationale.

En dernier lieu, un autre avantage de l’Inde, est sa langue. L’anglais occupe absolument une grande place dans la communication mondiale. c’est l’une des langues les plus parlées au monde, presque un tiers de la population du monde parlent l’anglais, les trois quarts des e-mails sont écrits par des anglais. En Chine, un grand nombre d’enfants apprennent cette langue depuis l’école maternelle. Comme l’Inde était la colonie de l’Angleterre, il en résulte que l’Inde maîtrise plus facilement la communication avec les anglophones.

Néanmoins, afin d’élaborer son grand plan basé sur beaucoup d’avantages concurrentiels, il faut en même temps que le gouvernement indien fasse face sérieusement à ses propres problèmes :

L’éducation des élites en Inde est très réputée, car elle a la plus grande ressource en ingénieurs au monde. Par ailleurs, beaucoup des dirigeants originaires de l’inde travaillent dans de grandes entreprises internationales, telles que Sundar Pichai (CEO de Google), Satya Nadella (CEO de software), Indra Nooyi (CEO de Pepsi), Shantanu Narayen (CEO d’Adobe), etc. Cependant il ne faut pas oublier qu’en Inde, 28% de la population est analphabète. De plus, des parents indiens préfèrent les formations plus utilitaires, ils sont fiers que leur enfant obtienne un succès dans le domaine de l’informatique, mais ils se sentent honteux que leur enfant ait un progrès dans l’art ou dans la musique. Malgré le fait que les NTIC jouent un grand rôle sur le développement social, des cours humains possèdent encore d’une influence vraiment profonde pour les enfants en formant la capacité de pensée, la compétence de création ainsi que la vision du monde.

Les inégalités sociales existent encore en Inde. Les castes sont un système hiérarchisé de la société indienne. Bien que la Constitution de l’Inde interdise les discriminations fondées sur les castes, celles-ci continuent de jouer un rôle majeur dans la société contemporaine. En outre, les femmes indiennes ne jouissent pas des mêmes droits que les hommes pour avoir autant d’opportunités d’’éducation ou d’’emploi. D’après moi, ce phénomène cause un cercle vicieux.

Les infrastructures incomplètes sont un problème très grave pour le gouvernement indien. Il n’y a pas assez de chemins de fer, ni d’autoroutes, certaines régions manquent d’énergie électrique, les ports ne fonctionnent pas efficacement non plus. Si le gouvernement indien ne fait pas attention à ces problèmes, la voie de développement sera bloquée par ces contraintes. “L’Inde aurait pu régler ses problèmes d’infrastructures, et à moindre coût. Elle n’a pas réussi à le faire”, selon l’article « La croissance en Inde freinée par le manque d’infrastructures » de Henny Sender. Il a aussi dit que “Aujourd’hui, les routes sont une catastrophe, et il n’y a pas que cela. L’électricité manque dans de nombreux États”. Tous les indiens espèrent que le gouvernement amène une amélioration des infrastructures manquantes. Par rapport à la Chine, l’Inde a vraiment un long chemin à rattraper.

Cependant, la plus grande préoccupation est l’instabilité politique, surtout si les aspirations des classes les plus pauvres ne sont pas remplies. Une autre chose qui peut affecter la situation concernent les tensions entre les différentes religions. La paix et la tranquillité internes sont les premiers facteurs de développement.

En conclusion :

Quant à la Chine, elle est aussi confrontée à certains problèmes internes ou externes, la pollution de l’air, le fossé entre les riches et les pauvres, etc. Mais rien n’a freiné sa croissance. Au lancement de la politique de la réforme et de l’ouverture par Deng Xiaoping en 1978, personne n’aurait pensé que la Chine aurait connu un tel succès pendant une quarantaine d’années. Il en est même pour l’Inde, personne d’est sûr que l’Inde devienne la prochaine Chine ou non.

D’après moi, la Chine et l’Inde vont rester dynamiques dans la scène internationale au cours des prochaines décennies mais le chemin de développement ne sra pas facile, il y aura des obstacles. En tout cas, ils peuvent les surmonter finalement en apprenant l’un et l’autre, en s’entraidant mutuellement.

En effet, on ne s’intéresse guère à qui sera à la première place du monde, le plus essentiel c’est la baisse du coût des logements, avoir la meilleure éducation, que tout le monde puisse manger à sa faim. Il n’y a qu’un développement équilibré, durable et complet qui sera significatif pour le peuple des deux pays.

Par Ning CHEN, promotion 2016-2017 du M2 IESC d’Angers

Sources :

L’économie de l’Inde Jean-Joseph Billot troisième édition 2016

Le développement économique de l’Asie orientale Eric Bouteiller et Michel Bouquin 1995

Mondes émergents Asie 2014-2015 sous la direction de Jean-Luc Racine

http://www.lemonde.fr/economie/article/2016/06/21/l-inde-s-ouvre-un-peu-plus-aux-societes-etrangeres_4954862_3234.html?xtmc=apple_inde&xtcr=12 (le 27 10 2016)

http://www.globalsmes.org/news/index.php?func=detail&detailid=460&catalog=33&lan=gb&search_keywords=

http://business.sohu.com/20161003/n469577476.shtml

http://www.leparisien.fr/economie/l-inde-a-la-plus-grande-ressource-d-ingenieurs-au-monde-27-01-2008-3296005581.php

http://www.lenouveleconomiste.fr/financial-times/la-croissance-en-inde-freinee-par-le-manque-dinfrastructures-24698/

https://www.theguardian.com/news/datablog/2014/sep/16/china-and-india-13-charts-that-show-how-the-countries-compare

http://blogs.worldbank.org/developmenttalk/india-china-and-our-growth-forecasts

Admin M2 IESC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *