0

BIG DATA : BIG INNOVATION OU BIG BROTHER?

Il existe des lieux tenus discrets bâtis par les Hommes pour stocker des données, des lieux où on conserve nos mémoires numériques, des mémoires gérées par des grands ordinateurs performants dans ce que l’on appelle le nuage informatique. Aujourd’hui notre vie est entièrement virtualisée, chaque information, chaque évènement peut devenir digital composé uniquement de chiffres binaires, de 1 et de 0. Livre, photo, film, argent, courrier etc …, tout est numérisé et stocké pour devenir accessible.

L’éclatement quantitatif des données numériques a forcé les chercheurs à imaginer de nouvelles façons de voir et d’analyser le monde. Il s’agit d’entrevoir de nouvelles dispositions concernant le stockage, l’analyse et la présentation des données. Ainsi est né le BIG DATA. Il s’agit d’un concept permettant de stocker un nombre gigantesque d’informations sur une base de données numériques.

Littéralement, le Big data signifie méga données, ou données massives. Il définit un ensemble très large de données qu’aucun outil classique de gestion de base de données ou de gestion de l’information ne peut vraiment exécuter. Il y a environ 2,5 trillions d’octets de données produites tous les jours. Ce sont les informations correspondant aux messages envoyés, vidéos publiées, localisation GPS, aux d’achats en ligne …

L’objectif de cette collecte, c’est de mieux connaitre le consommateur que nous sommes et de pouvoir nous proposer des produits toujours plus adaptés à nos besoins, et bien évidemment au final de nous vendre quelque chose.

Dans un monde où nous sommes le produit, nous allons voir à travers cet article tous les enjeux du BIG DATA. D’abord, qu’est-ce que le BIG DATA ? L’origine du terme BIG BROTHER ? Est-ce que le BIG DATA est une BIG INNOVATION ou un BIG BROTHER ?

Qu’est-ce que le BIG DATA ?

« Big Data » est une expression utilisée pour désigner un volume massif de données structurées et non structurées qui est si grand qu’il est difficile de le traiter en utilisant des techniques de base de données et de logiciels traditionnels. Dans la plupart des plans d’entreprise le volume de données est trop grand ou il se déplace trop rapidement ou dépasse la capacité de traitement actuelle.

Le BIG DATA à la capacité d’aider les entreprises à améliorer leurs opérations et à rendre les décisions plus rapides, plus intelligents. Ces données, lorsqu’elles sont capturées, formatées, manipulées, stockées et analysées peuvent aider une entreprise à avoir un aperçu utile pour augmenter les revenus, obtenir ou conserver les clients, et améliorer les opérations.

Il est important de comprendre les 3 V du Big Data – Volume, Vitesse et Variété :

Volume

Le volume décrit la quantité de données générées par des entreprises ou des personnes. Le Big Data est fréquemment lié à cette caractéristique. Les entreprises, tous secteurs d’activité confondus, devront trouver des moyens pour gérer le volume de données en constante augmentation qui est créé journellement.

Vitesse

La vitesse décrit la fréquence à laquelle les données sont collectées et partagées. Grace aux  évolutions technologiques récentes. Les prospects mais aussi les entreprises génèrent plus de données dans des temps beaucoup plus courts.

À cette vitesse, les entreprises ne peuvent capitaliser sur ces données que si elles sont collectées et partagées en temps réel. C’est exactement à ce stade que de nombreux systèmes d’analyse, de CRM, de personnalisation, de point de vente ou autres, échouent.

Car ils peuvent seulement traiter les données par lots toutes les heures. Or, ces données n’ont alors déjà plus aucune valeur puisque le cycle de génération de nouvelles données a déjà débuté.

Variété

La multiplication de types de données provenant de sources comme les réseaux sociaux, les interactions Machines et les mobiles, crée une très grande diversité au-delà des données transactionnelles traditionnelles.

Les nouveaux types de données contiennent des données géo spatiales, des points de données matériels, des données de géolocalisation, des données de connexion, des données générées par des machines, des données de mesures, des données mobiles, des points de données physiques, des processus, des données RFID, des données issues de recherches, données de confiance, des données de flux, des données issues des médias sociaux, des données texte et des données issues du Web.

Le Big Data nous aide à avoir une meilleure interaction des clients avec l’entreprise. Il permet aussi une meilleure compréhension de ce que les clients ont besoin afin d’améliorer la qualité de service. Mais il est ainsi hautement recommandé de se souvenir que les promoteurs sont avant tout des vendeurs, ils ont pour finalité bien naturelle l’amélioration durable de leur chiffre d’affaires.

L’origine du terme BIG BROTHER ?

George Orwell a écrit « 1984 », un roman d’anticipation qui se déroule, à Londres, capitale de la première région aérienne de l’Océania, puissance mondiale avec Eurasia et Estasia. Ces trois empires sont perpétuellement en guerre. Oceania a connu plusieurs bouleversements depuis 30 ans et également un conflit atomique.

Océania  vit sous une tyrannie. Le Parti unique est ordonné par un chef invisible dont les portraits sont partout : Big Brother. Ce dernier surveille cependant les moindres actes et gestes de chacun, d’où le slogan – Big Brother is watching you  (Big Brother vous regarde), qui symbolise le régime.

Trois slogans gouvernent cet univers : La guerre c’est la paix – La liberté c’est l’esclavage -L’ignorance c’est la force et quatre ministères l’organisent – Vérité, Paix, Amour, Abondance et la population est divisée en trois classes, le Parti intérieur (les gouvernants), le Parti extérieur (les subalternes), les prolétaires.

Est-ce que le BIG DATA est une BIG INNOVATION ou un BIG BROTHER ?

1. Big Innovation

Le Big Data, bien davantage qu’une nouvelle technologie à la mode, est une révolution pour les entreprises. C’est une façon de tirer toutes les informations accumulées sur les clients, les produits afin de revivifier le processus de création de valeur et d’optimiser les prises de décision clés. Considéré par certains comme la nouvelle révolution industrielle au même titre que la découverte de la vapeur et de l’informatique

Dans une même entreprise, plusieurs départements peuvent être concernés par la mise en place et l’utilisation du Big Data : informatique, commercial, marketing… Les services marketing font le plus appel au Big Data. Ils sont considérés comme précurseurs dans la mise en place de nouvelles stratégies.

Le Big Data répond à plusieurs objectifs pour l’entreprise, il améliore l’expérience client pour mieux comprendre les comportements des prospects et anticiper les besoins par le biais  d’une adaptation des campagnes publicitaires.

La mise en place de nouveaux processus liés au Big Data peut aussi permettre l’amélioration de la chaîne logistique, des mécanismes de décision et des stratégies compétitives.

En marketing,  le big data améliore l’efficacité des campagnes publicitaires, qu’elles soient en ligne ou non, il affine le ciblage des prospects et des clients et analyse le comportement client : achats en magasin et en ligne, habitudes de navigation sur internet, préférences renseignées sur les réseaux sociaux… Les sources analysées peuvent varier : l’historique des transactions, les interactions multicanales, les réseaux sociaux.

Aussi, le big data est un outil d’analyse comportementale en temps réel qui favorise la promotion et l’influence le comportement du consommateur : offres promotionnelles, ciblage géo-localisé…  et analyse segmentaire pour mieux cibler et identifier les prospects.

A l’aide du big data, les produits proposés seront visés plus finement et en fonction de nos critères, Exemple –  Je suis un sportif qui fait ses achats sur internet, j’achète un vélo elliptique connecté sur lequel j’enregistre mon poids, ma taille, âge et sexe, à chaque fois que je l’utilise, ce dernier enregistre mon rythme cardiaque, le temps passé et les calories brûlées. Je me connecte souvent sur Internet pour voir mes améliorations. Dès lors que je me connecte, les publicités qu’on me propose sont ciblées : Des produits vitaminés pour sportifs, des nouveaux appareils pour équiper ma salle de fitness et des tenues de sports.

2. Big Brother

Le big dataest considéré par certains comme le Big Brother d’aujourd’hui. Les géants de l’Internet sont les premiers exploiteurs. Toutes ces données privée, sont la matière première de l’économie actuelle.

Le big data est aussi devenu un système de sécurité des Etats. Le contrôle et l’accès à ces données sont les clés de la défense des souverainetés nationales. On ne défend plus un pays avec des armes mais avec des algorithmes. Une telle évolution fait penser, à certains égards, à la venue d’une société de surveillance comme l’a décrit George Orwell dans son livre.

Depuis 2007, le FBI et la NSA ont accès aux serveurs des plus grands acteurs du Web Google, Microsoft, Facebook … dans le but de consulter des informations sur leurs utilisateurs. Mails, vidéos, photos, fichiers… L’accès est absolu.

Certaines des plus grandes marques d’Internet du monde ont collaboré dans le programme de partage d’informations depuis son introduction en 2007. Microsoft, qui est actuellement en cours de création d’une campagne de publicité avec le slogan ’’Votre vie privée est notre priorité’’ a été le premier avec la collecte en Décembre 2007. Il a été suivi par Yahoo en 2008, Google, Facebook et Pal Talk en 2009, YouTube en 2010, Skype et AOL en 2011, et enfin Apple qui a rejoint le programme en 2012. Le programme continue à se développer avec d’autres fournisseurs.

Juin 2013, le journal britannique The Guardian témoigne suite aux révélations d’Edward Snowden sur l’affaire PRISM, que la NSA dispose d’un accès direct aux données hébergées par les géants américains des nouvelles technologies. En septembre 2013, The Guardian et The New York Times révèlent que depuis 2010, la NSA a développé de multiples méthodes de contournement des algorithmes de chiffrement utilisés par les communications sur Internet pour avoir un accès aux contenus de nos messages.

Conclusion

Plus rien ne semble pouvoir arrêter l’évolution du Big Data. À la fois promesse d’un monde meilleur et une crainte d’un possible big brother, le Big Data est la nouvelle réalité de l’économie numérique : c’est le nouveau territoire de développement et de création de valeur pour les entreprises. Les opportunités semblent incalculables, c’est pourquoi il faut s’approprier la data pour mieux la comprendre et l’adapter, afin de se préparer au futur vers lequel elle semble nous mener.

KHALI YASSINE – MASTER 2 IESC – PROMOTION 2016/2017

Webographie

https://www.youtube.com/watch?v=5otaBKsz7k4&ab_channel=DataGueule

https://www.youtube.com/watch?v=5mmQeb8mXVk&ab_channel=CesarMonchablon

https://fr.wikipedia.org/wiki/PRISM_(programme_de_surveillance)

http://www.europeanbusinessreview.com/big-data-meets-big-brother-the-privacy-risks-of-big-data/

https://www.quora.com/NSA-Are-you-on-the-NSA-watch-list

http://www.webopedia.com/TERM/B/big_data.html

http://www.piloter.org/business-intelligence/big-data-vache-a-lait.htm

http://www.alalettre.com/orwell-oeuvres-1984.php

http://www.commentcamarche.net/faq/43812-le-big-data-les-avantages-pour-l-entreprise

http://www.journaldunet.com/solutions/expert/51696/les-3-v-du-big-data—volume–vitesse-et-variete.shtml

http://www.piloter.org/business-intelligence/big-data-definition.htm

http://www.lebigdata.fr/definition-big-data

 

Admin M2 IESC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *